Confiture 100% Belge à base de fruits hors circuit.

Ce que nous faisons

Marque de confiture 100% Belge à base de fruits hors circuit (crée en juin 2020) basée sur 3 piliers :

  • Pilier 1: l’anti-gaspillage et l’écologie

Tout est parti d’un constat très simple: 45% des fruits et légumes produits dans le monde sont jetés avant d’être consommés… Quel respect pour notre planète, pour le producteur ? Un fruit représente du travail, de l’eau , du soleil, du transport… tout cela ne peut pas être mis à la poubelle ! Il faut changer notre manière de consommer pour lui redonner de la valeur. La méthode est simple et existe depuis toujours: l’upcycling.

L’upcycling consiste à utiliser des objets et des matériaux destinés à être jetés pour les réintroduire dans la chaîne de consommation, après leur avoir redonné une valeur, une utilisation différente, une destination originale par rapport à celle qui était originellement la leur. Cette action de recyclage s’insère dans une volonté plus large de développement durable.

Mon objectif est donc de récupérer un maximum de fruits/légumes et autres denrées afin de diminuer le gaspillage alimentaire en Belgique. Mais il est aussi de créer des petits bijoux de confitures aux saveurs innovantes afin d’éveiller le goût de chacun endormi par la standardisation de la grande distribution.

Voici quelques saveurs:  confiture d’Ananas, coco, chocolat blanc ou une gelée de pomme au vin blanc (Montbazillac) une autre gelée de pomme poire au thé. Dernièrement j’ai fait une série de confiture pêche fruit de la passion.

Toutes ces recettes sont des éditions limitées qui sont faites principalement avec des invendus (oui même le thé!).

 

  • Pilier 2: Social

C’est un pilier qui me tient vraiment à cœur car dans ma carrière je n’ai jamais eu la possibilité de le mettre en place de manière vraiment concrète.

La cuisine est un lieu professionnel parfait pour accueillir des gens en difficultés sociales ou en situation de handicap et leur donner une chance de mettre le pied à l’étrier.

La cuisine se partage et s’exécute sans avoir besoin de parler la même langue. C’est un merveilleux outil d’intégration pour des profils moins scolaires ou ayant besoin de soutien.

Mon objectif est donc de tendre la main à des personnes qui sont en difficultés et pour qui la cuisine serait un moyen de s’épanouir et rentrer pleinement dans la société. Un partenariat avec Axedis (entreprise composée à 97% de personnes porteur de handicap) a déjà été créé afin de garantir la réalisation de ce pilier dans mon projet.

 

  • Pilier 3: local

La récupération et les ventes des matières premières ne se fait pour le moment qu’en Brabant Flamand et Wallon. Il sera étendu avec le temps mais l’objectif est de rester le plus local possible.

Les potagers et vergers des particuliers sont également inclus dans le projet.

De plus un soutien est apporté aux producteurs locaux qui ne peuvent vendre leurs marchandises dans les canaux classiques car ceux-ci sont non conformes aux standards de la grande distribution.

Ex: producteur de fraise à Overijse où je lui achète ses fraises “confitures”

Une attention particulière sera portée également au transport. Mais ce point n’a pas encore été développé à ce stade du projet.

Mon objectif est donc de soutenir l’économie locale et d’agir au plus proche de la cuisine et du consommateur en privilégiant le circuit court. Je le présente souvent comme les ondes positives d’une goute dans l’eau.

 

EN CONCLUSION:

J’ai sorti ma cuillère en bois et mon confiturier en cuivre pour apporter ma pierre à l’édifice, donner du sens à mon travail et à ma vie en général. J’aimerai montrer qu’il est possible de faire les choses autrement, sans écraser les autres et en réfléchissant à notre impacte, sociale et environnementale.

Enfin, ce projet est foncièrement humain. La cuisine est mon terrain de jeu qui mène a des valeurs humaines fortes et une mise en commun des différences au profit de notre planète et d’une consommation plus réfléchie.

Découvrez les autres membres